WHITE RIOT

Synopsis

Royaume-Uni, fin des années 70, en pleine explosion punk: face à la montée de l’extrême-droite nationaliste et raciste, un groupe de militants choisit la musique pour sonner la révolte. Ainsi débute l’aventure de Rock Against Racism qui, avec The Clash en première ligne, va réconcilier au son du punk, du rock ou du reggae les communautés d’un pays en crise.

Date de sortie : 5 août 2020

Titre original : White Riot
Distributeur : THE JOKERS FILMS
Genre : documentaire
Origine : Grande-Bretagne
Durée : 1h 20min
Réalisateur : Rubika Shah

Les groupes

THE CLASH
Formé en 1976, à l’avant-garde du punk anglais, The Clash va rapidement devenir le groupe de rock le plus iconique de l’époque, symbole de contestation intelligente et de rébellion esthétique. Son influence est d’autant plus importante qu’il est une formation pionnière dans l’intégration du reggae, du dub, du funk, du jazz et du hip-hop au punk-rock du moment. Cela fait de The Clash l’un des groupes les plus respectés et les plus «samplés» par les DJ d’aujourd’hui. Avant sa séparation en 1986, The Clash a sorti six albums, dont le légendaire double album London Calling (1979), élu album de la décennie par le magazine Rolling Stone, et le triple album plus expérimental Sandinista ! (1980).

STEEL PULSE
Ce groupe de reggae est originaire d’Handsworth, une banlieue au Nord de Birmingham où se sont installés beaucoup d’immigrants afro-caribéens, indiens et plus largement asiatiques. Le premier album du groupe, Handsworth Revolution, comprend notamment le titre Ku Klux Klan qui dénonce le racisme de la société britannique de l’époque.

TOM ROBINSON
Né à Cambrigde en 1950, Tom Robinson s’est fait connaître à la fin des années 70 comme musicien et activiste LGBT au sein du Tom Robinson Band, l’un des premiers soutiens de Rock Against Racism et d’Amnesty International. En 1977, leur premier single, 2-4-6-8 Motorway est l’un des jalons de la musique pop-rock anglaise du moment. Le premier album du groupe, Power in the Darkness est devenu disque d’or au Japon et au Royaume-Uni. Tom Robinson a connu par la suite une fructueuse carrière solo, et a co-écrit des morceaux avec notamment Peter Gabriel, Elton John et Dan Hartman.

SHAM 69
Formé en 1975 à Hersham dans la banlieue de Londres, Sham 69 a été l’un des groupes punk les plus célèbres d’Angleterre, avec cinq singles dans le Top 20, notamment If the kids are united et Hurry up Harry. La popularité du groupe l’a conduit à être reçu à Top of the pops, la célèbre émission musicale de la BBC. Le groupe a «splitté» en 1979, son leader Jimmy Pursey continuant une carrière solo. Puis Sham 69 s’est reformé en 1987 et il reste actif depuis.

THE SELECTER
Formé à Coventry, The Selecter est un groupe de ska «2-tone», l’un des pionniers du «revival» de cette musique caribéenne. Il tient son nom du vocable dont on désigne les DJ en Jamaïque. La chanteuse Pauline Black rejoint le groupe naissant à l’été 1979 et impose une voix à la riche tessiture et une forte personnalité. Après le premier album Too much pressure, paru en février 1980, qui contient notamment les singles Three Minute Hero et Missing Words, le groupe connaîtra succès et éclipses. Ses deux leaders, Pauline
Black et le «songwriter» Neol Davies s’en disputeront la paternité, qui reviendra, finalement à la chanteuse. Le groupe est toujours en activité.

POLY STYRENE
Marianne Joan Elliot-Said, alias Poly Styrene, était une pionnière du punk-rock, dont le chant intense et brut et les costumes de scène colorés et subversifs ont inspiré une génération de femmes dans le rock. C’est après avoir assisté à un concert des Sex Pistols qu’elle a pris le nom de Poly Styrene et formé, dès 1976, le groupe X-ray Spex, dont elle écrit et chante les textes. Seschansons courtes, pleines d’humour ou de colère dénoncent le sexisme, le racisme ou le consumérisme et vont assurer au groupe une base de fans.
Sa chanson la plus connue est Oh Bondage, Up Yours en 1977, mais le groupe se dissoudra deux ans plus tard, après la sortie de l’album Germ free adolescents. Elle poursuit sa carrière en solo et son album Generation indigo sort au printemps 2011, quelques semainesavant sa mort d’un cancer à 53 ans.

ALIEN KULTURE
Actif de 1979 à 1981, Alien Kulture a été fondé par Ausaf Abbas, Azhar Rana, Pervez Bilgrami, tous trois d’origine asiatique et de Huw Jones, le «blanc-bec» du groupe, comme il aimait à se faire appeler. Inspiré par la scène punk naissante, l’Anti-Nazi League et la série de concerts de Rock Against Racism, le groupe cherche à exprimer les frustrations des immigrés asiatiques de la seconde génération durant une période de tension ethnique et d’émeute raciale.
Ses membres trouvent dans la musique une forme d’action politique qu’ils n’ont pu mener via les moyens classiques. Leur nom est une réponse à une déclaration de Margaret Thatcher, récemment désignée Premier Ministre, où elle dit craindre que
le Royaume-Uni ne soit «submergé par des gens de culture différente». Leurs chansons qui évoquent le racisme ou des questions plus propres à la communauté d’origine asiatique, comme les mariages arrangés, provoquent aussi bien des attaques des néo Nazis proches du National Front que de leur propre communauté, qui se sent diffamée. Leur single Culture Crossover (face B: Asian youth) est publié par Rock Against Racism Records, mais le groupe se dissoudra après une trentaine de concerts.

Remember Me

L'histoire de Claude, septuagénaire veuf,...

Pinocchio photo du film 2020

PINOCCHIO

Geppetto, un pauvre menuisier, fabrique...